Catalogue

 

 

Du même auteur :

 

Henry VIII


Henry IV
Première partie

William Shakespeare   

Écrite en 1596 ou 1597, Henry IV fait partie des « chroniques » qui ont été, pour Shakespeare, une sorte d’école d’écriture avant la brève période des sonnets, et surtout avant celle des grandes tragédies de la maturité. Venant après Richard II, qui relatait l’usurpation par laquelle Bolingbroke parvenait au pouvoir sous le nom d’Henry IV, la pièce se déroule sur une année (1402-1403), au début du règne, alors que le pouvoir du nouveau souverain est déjà menacé par la rébellion du clan Percy, de Mortimer (l’héritier légitime du trône de Richard II) et des Gallois. La création du personnage de Falstaff, qui apparaîtra aussi dans Les Joyeuses Commères de Windsor, a fait très vite de la première partie d’Henry IV l’une des pièces historiques les plus populaires du dramaturge. Ce n’est que depuis le siècle dernier que l’accent a été mis, dans les interprétations de la pièce, sur le personnage du prince Hal et sa maturation : le jeune débauché, compagnon de taverne de Falstaff, finit par combattre au côté de son père, vaincre Harry Percy en combat singulier et se rendre ainsi digne d’accéder aux responsabilités les plus hautes.

Comme il l’écrit lui-même, c’est dès les années 1950 que le jeune poète Yves Bonnefoy, sollicité par le traducteur Pierre Leyris, qui dirigea à la fin des années 1950 l’édition des Œuvres complètes de Shakespeare en 7 volumes au Club français du livre, s’est mis à traduire Shakespeare. La première partie d’Henry IV était, au côté d’Hamlet et de Jules César, l’une des trois pièces traduites dès ce moment-là. Elle est la seule à n’avoir jamais été rééditée. La relation à Shakespeare d’Yves Bonnefoy s’est depuis approfondie de nombreuses nouvelles traductions et de préfaces aujourd’hui réunies dans Shakespeare et poésie paru l’an passé en collection « Tel ». Pour cette réédition, il a considérablement révisé cette traduction d’Henry IV qui paraît en même temps que le livre qu’il méditait d’écrire depuis des années : L’Hésitation d’Hamlet et la décision de Shakespeare (éditions du Seuil).

La préface, inédite, offre une interprétation très novatrice du personnage de Falstaff.

revenir en haut de page


Traduction de l’anglais par Yves Bonnefoy

 

Préface d’Yves Bonnefoy:

« Théâtre et poésie dans une des pièces de Shakespeare »

Format : 135 x 205
192 pages • 18 euros

 

ISBN : 978-2-35873-088-4
Mise en vente : 22 octobre 2015