Catalogue

 

Du même auteur  :

 

Ainsi les jours

 

Apostumes

 

Autoportrait au père absent

 

 

 


Poèmes costumés
suivi de
Bât. B2

Jean-Luc Sarré  

Réunir en un petit livre de poche deux recueils de Jean-Luc Sarré datant du début des années 2000, c’est pour nous affirmer une fois de plus l’importance que nous attachons à cette voix singulière de la poésie d’aujourd’hui. La préface inédite de Jean Roudaut montre admirablement comment Sarré fait du langage une sorte d’« instrument d’optique ». Elle décèle l’incessant va-et-vient, dans ces poèmes entre ce que Roudaut n’hésite pas à appeler le sacré et le profane : une manière qui leur est propre de débusquer le divin dans l’immédiat et le fragile.

Gilles Ortlieb avait décrit ces Poèmes costumés où « le lecteur se retrouve promené, comme chez Constantin Cavafis, et avec la même concision, sur tous les barreaux de l’échelle sociale, comme on dit : de l’office au salon de réception, de l’atelier du peintre au jardin zoologique, d’une allée ombragée à un champ de bataille en traversant au passage, presque indiscrètement parfois, un boudoir où s’achève une partie de cartes, un intérieur où des jeunes filles brodent leur ennui au petit point, un cabinet où somnole un patricien vieillissant féru d’héraldique ». Mais, qu’il s’agisse de ces scènes en costume d’époque du premier des deux recueils réunis ici ou, comme dans le second de choses vues dans et autour de ce Bât. B2 où réside leur auteur, beaucoup plus proche des notations de ses carnets, c’est toujours la même attention qui est en jeu, et qui entraîne la même qualité d’expression. « Il faut entendre juste pour aimer », écrit Roudaut qui est particulièrement attentif au caractère musical de ces poèmes. Dans les deux recueils le bigarré et la dérision (comme dans les carnets) permettent de supporter la misère, la solitude. Le poème est un vêtement qui fait voir le monde et costume la douleur :

             Autour des marches de la cuisine

             Le matin sème des tourterelles

             Susceptibles d’endiguer le chaos.


revenir en haut de page


Format : 118 x 178
192 pages • 8 euros

 

ISBN : 978-2-35873-112-6

Mise en vente : 14 mars 2017