Ortlieb

Gilles Ortlieb

Gilles Ortlieb est né au Maroc en 1953. Après des études aux « Langues O’ », des métiers divers et pas mal de voyages en Méditerranée, il se fixe en 1986 à Luxembourg, où il travaillera longtemps comme traducteur pour l’Union européenne. Son premier livre de proses est paru en 1991 aux éditions Le temps qu’il fait, dirigées par Georges Monti, et est suivi de nombreux autres ouvrages : récits, poèmes, essais (dont plusieurs dans la collection de J.-B. Pontalis, chez Gallimard) ou carnets (aux éditions Finitude, notamment). Dans tous ces livres, et jusqu’au récent Tombeau des anges (« L’un et l’autre », 2011), évocation minutieuse de la Lorraine sinistrée, Gilles Ortlieb s’affirme comme un « veilleur fraternel » en quête des menues épiphanies du quotidien.