Auteur


Lydia Tchoukovskaïa



Fille de l’éditeur de livres pour les enfants et poète Korneï Tchoukovski, Lydia Tchoukovskaïa née en 1907 a longtemps travaillé dans ce domaine avec un collaborateur de son père, Samuel Marshak. Son premier livre est un essai intitulé Dans le laboratoire de l’éditeur paru en 1960. Elle est surtout connue pour ses très précieux Entretiens avec Anna Akhmatova, fruit de longues années de conversation avec la poétesse russe, qui ont fait l’objet d’une adaptation théâtrale sous le titre Journal d’une autre, récemment reprise. Mais elle est aussi l’auteur de deux récits, qui ont tous deux leur origine biographique dans l’arrestation de son premier mari, le physicien Bronstein, qui fut arrêté en 1937 et disparut comme on disparaissait alors. Le premier, Sophia Pétrovna, écrit durant l’hiver 1939-1940, n’a été publié en russe à Paris qu’en 1965. D’abord traduit sous le titre La Maison déserte, en 1975, il a bénéficié sous son titre d’origine d’une nouvelle traduction par Sophie Benech aux éditions Interférences en 2007. Il raconte l’histoire d’une femme simple dont le fils, ouvrier modèle, est arrêté et envoyé mourir dans un camp. Le second que nous rééditons aujourd’hui dans une traduction légèrement revue était paru aux éditions Calmann-Lévy en 1974.



Livre de cet auteur

La Plongée